LE CHANTEUR


Après une carrière de chanteur dans les années 60 comme enfant soliste à la Cathédrale de Bordeaux avec les musiques sacrées de l'art occidental (Bach, Mozart…), à la sortie du conservatoire de Bordeaux en 1973, Richard ouvre son horizon artistique à des formes plus actuelles de musique à l’occasion d’un spectacle musical d’Alain Germain, La Lune à L’envers.

Son expérience de la danse, acquise à l'Opéra de Bordeaux avec Vladimir Skouratoff puis à Paris avec Joseph Russillo, se mélange avec son expérience du yoga auprès de Jean Klein : il se fait remarquer en chantant un air d’opéra  en position acrobatique sur la tête !  Cela l’emmène aux Etats-Unis où il va découvrir l’univers de la comédie musicale et du gospel. 
   


Revenu en Europe à partir de 1980, il chante aussi bien la musique baroque avec le chef d’orchestre Marc Minkowski que la revue du Moulin Rouge à Paris pendant plusieurs années. Il continue à sortir des clivages, il est la voix « angélique » de Must Be Talking To An Angel, extrait de l’album Be yourself tonight du groupe Eurythmics en 1985, du Lux Aeterna de l’album Turkoise de Khalil Chahine en 1991 et surtout crée l’évènement avec son interprétation "contre-ténor" de Chronologie III au Concert pour la tolérance de Jean Michel Jarre, le 14 Juillet 1995, à la Tour Eiffel, devant 2 millions de spectateurs.
De 1995 à 2000, une amitié se noue avec Lina Possenti, professeur de chant, fille et dépositaire de l’enseignement du maître italien Boralevi, maître de l’illustre Caruso. Richard va profiter de ce soutien inattendu et providentiel pour développer sa voix de ténor lyrique et élargir avec succès son répertoire opératique français. De nombreux concerts vont suivre, portés par le piano de Sylvie Barret, chef de chant à l’Opéra-Bastille.
A partir de 2001,  en parallèle à ses activités de coach vocal pour la télévision et pour divers spectacles musicaux sur scène, Richard continue de donner des concerts classiques au profit de nombreuses causes caritatives (Unadev, Nat, Vesna, Gregory Lemarchal...), particulièrement en duo avec la soprano ukrainienne Ouliana Tchaïkowski.   
En 2012, il s’envole en Ukraine avec la comédienne Mylène Demongeot et Alain Delon pour faire découvrir au Festival de Cinéma de Kharkiv en Ukraine les belles mélodies de notre grand compositeur français de l’après-guerre, Francis Lopez, accompagné au piano par le compositeur argentin, Mario Litwin et le contre-bassiste jazz, Laurent Larcher.
Depuis 2017, Richard prête sa voix aux spectacles de danse de Leïla Da Rocha et de Patrick Dupond avec un répertoire dirigé vers les musiques du monde. Il aime sensibiliser le public à une nouvelle dimension, celle du son thérapeutique et de bien-être...